Crédit immobilier : 5 raisons de faire appel à un courtier !!

Crédit immobilier : 5 raisons de faire appel à un courtier !!

Courtier

Le lendemain de la signature du compromis de vente, on se réveille souvent en se disant que le plus dur reste à faire ! Sans crédit immobilier, on ne pourra pas signer l’acte authentique et la belle affaire que l’on a mis si longtemps à trouver risque de nous passer sous le nez ! Alors deux options s’offrent à nous : contacter un courtier en crédit immobilier ou faire la tournée des banques du quartier. Pourquoi est-ce intéressant de faire appel à un courtier ? Combien cela coûte-t-il ?

Courtier en crédit immobilier ?

Le rôle du courtier en prêt immobilier est simple. Il doit trouver un crédit immobilier correspondant à votre projet d’investissement. Il est en contact permanent avec ses banques partenaires et entretient une relation de confiance avec elles, ce qui facilite généralement les négociations. Mais pourquoi faire appel à un courtier plutôt qu’à sa banque ? Voici 5 raisons de faire appel à un courtier en crédit immobilier.

1) Rapidité

Courtier

Une fois sélectionné, vous devrez avoir une conversation téléphonique avec votre courtier (environ 20 minutes) puis il suffira d’envoyer les documents nécessaires à la constitution et la finalisation de votre dossier pour commencer les recherches. Vous aurez généralement une réponse en 1 semaine voire 10 jours à partir de votre première conversation téléphonique.

Banque en direct

Si en revanche vous avez décidé d’aller à la rencontre des banques, il vous faudra commencer par organiser un rdv. Sachez qu’il est possible de contacter directement certaines agences par téléphone mais que d’autres vous obligent à passer par leur site internet. Si vous ciblez 4 banques, comptez 1 bonne heure pour organiser les 4 rendez-vous. Ces rendez-vous s’organiseront en fonction de l’agenda des conseillers et il n’est pas rare d’attendre une semaine avant de pouvoir rencontrer le banquier.

Il faudra ensuite se rendre à ces 4 rendez-vous qui durent en moyenne 1 heure car le conseiller sera obligé de se présenter, de vous présenter la banque, de comprendre votre projet et vos motivations. Comptez donc encore 4 heures de rdvs. A la fin de ces rendez-vous, le conseiller vous indique qu’il vous contactera d’ici 10 jours pour vous faire un retour sur la faisabilité de votre projet.

En résumé

Si on compare les 2 démarches :

  • avec le courtier il aura fallu 20 minutes au téléphone et une attente de 10 jours maximum pour avoir un retour,
  • avec les banques il aura fallu 1 heure d’organisation de rdvs, 1 semaine d’attente pour avoir les rdvs, 4 heures de rdvs, puis encore 10 jours d’attente pour avoir un retour.

Si vous êtes pressé, un courtier vous fera gagner du temps et de l’énergie !

2) Conseil qualifié

La plupart des lecteurs de ce blog ayant déjà lu un article de la catégorie financement en connaissent plus que le conseiller moyen en agence de quartier (le crédit immo n’est qu’un produit parmi tant d’autres pour lui). Je me suis déjà retrouvé dans la situation où je calculais de tête des mensualités de prêt alors que mon conseiller était sur son tableur Excel en train de s’arracher les cheveux.

Le courtier quant à lui travaille sur la mise en place de crédits immobiliers tous les jours. Il ne fait que ça ! Cela explique pourquoi la plupart des courtiers ont une connaissance avancée des mécanismes de financement des banques et ont les bons réflexes. Ils sauront vous conseiller au mieux, et n’hésiteront pas à vous dire que votre projet n’est pas réalisable si c’est le cas.

Par exemple, un banquier en agence ne connaitra pas le prêt lissé, alors que la plupart des courtiers utilisent cette technique pour faire baisser le taux de votre crédit immobilier.

Si vous voulez assurer le coup, un bon courtier vous conseillera et vous aiguillera de manière efficace !

3) Taux compétitif et meilleures conditions particulières

Il est vrai qu’avec le niveau actuel des taux d’intérêts, ce n’est pas une différence de taux de 0,10% qui changera votre budget quotidien. Cependant, qui ne souhaite pas avoir un crédit avec le taux le plus bas du marché, ne serait-ce que pour se sentir désiré par la banque et commencer la relation banque / client sur de bonnes bases. Il va sans dire que vous aurez un taux plus compétitif en passant par un courtier plutôt qu’en direct avec une agence (hors cas de taux préférentiels en entreprise bien sûr) !

Par ailleurs, dans notre quête du prêt immobilier on oublie souvent de négocier les conditions particulières du prêt qui peuvent être vraiment intéressantes. Par exemple, demandez toujours :

  • l’exonération des pénalités en cas de remboursement anticipé,
  • la possibilité d’effectuer des modulation d’échéances,
  • l’absence de frais de dossier en banque,
  • la transférabilité du prêt (plus rare, mais condition vraiment intéressante car en cas de revente / rachat vous pourriez transférer ce prêt sur un autre bien !).

Le courtier traitant des dossiers chaque jour avec ses interlocuteurs banquiers, dispose d’un levier afin de négocier ces conditions particulières. Si vous négociez vous-même avec la banque, il faudra ouvrir assurance vie, livrets d’épargne et accepter divers services inutiles pour arriver à vos fins !

Si vous voulez négocier au mieux les conditions du crédit, laissez faire le courtier !!

4) Assurance de prêt déléguée

Lors de mon dernier financement en direct avec une banque, je me suis dit ce que la plupart des investisseurs se disent : peu importe le montant de l’assurance tant que j’ai mon prêt ! Sachez en effet qu’en passant en direct avec les banques vous serez quasiment obligés de souscrire à l’assurance de prêt de la banque car cela fait partie de la négociation avec la banque.

Au final, je paye chaque mois 34€ d’assurance de prêt (nominal de 160 K€) alors que si j’étais passé par un courtier je n’aurais certainement payé que 20€.

Je me suis également dit que je changerais d’assurance une fois mon crédit mis en place. Je ne pense pas être le seul à repousser ces démarches fastidieuses chaque mois par flemme alors qu’un courtier aurait fait les démarches dès la mise en place du crédit !

Si chaque euro compte dans votre budget, laissez le courtier vous trouver une assurance de prêt !

5) Coût faible

Le principal argument de ceux qui ne font pas appel à un courtier est le coût associé à cette démarche. En réalité, si l’on fait les calculs il ne vous coûtera pas plus cher de passer par un courtier que par une banque.

En effet, en passant par une banque vous allez :

  • payer des frais de dossier,
  • avoir un taux moins compétitif (donc des échéances de prêt plus chères),
  • payer l’assurance de prêt proposée par la banque (plus chère qu’une assurance déléguée).

En revanche, si vous passez par un courtier, vous :

  • ne paierez pas de frais de dossier auprès de la banque,
  • aurez un taux plus compétitif (donc des échéances de prêt moins chères),
  • prendrez une assurance déléguée moins chère que celle proposée par la banque.

Alors oui, le courtier vous demandera de payer des frais de courtage mais pensez à les négocier voire à les annuler (cela arrive fréquemment). Les frais de courtage représentent un montant faible en comparaison avec la commission reçue par le courtier auprès de la banque (en général 1% du montant du prêt) alors n’hésitez pas à les négocier !!

Quel courtier choisir ?

J’attire votre attention sur le fait que les courtiers préfèrent les “dossiers faciles” aux “dossiers compliqués”. Il est bien de commencer votre aventure d’investisseur en faisant appel à leurs services mais au bout de 2-3 investissements, ils vous feront comprendre que votre “dossier compliqué” ne les intéresse pas alors il faudra aller voir les banques en direct.

Pour trouver le courtier qui vous conviendra au sein de l’armée de courtiers qui exercent en France, il est important d’écouter les conseils de vos amis / votre famille et de faire appel à un courtier qui vous a été recommandé.

Si vous avez des questions sur cet article ou que vous voulez être mis en contact avec le courtier que j’ai toujours utilisé, vous pouvez me contacter via le blog ou dans les commentaires ci-dessous !

24 Commentaires

  1. Beáta Bugan

    Bonjour, recherche un courtier pour un prête de 20.000 pour deux ans pour une fix&flip affaire immobilier. Je suis une investisseur débutante en Dijon et j’ai déjà ma première bien locatif (plutôt BRRR stratégie) ou long time flip. Je suis entrain de création de mon s.a.r.l mais mon budget ne suffit pas pour mon start-up. J’aimerai accélérer!

    Répondre
    1. Investimmob (Auteur de l'article)

      Bonjour Beata, le courtier que je connais met en place des crédits immobilier “classiques”. Ce sont des prêts amortissables sur une longue durée (entre 10 et 25 ans) qui concernent l’acquisition d’un bien immobilier. Dans votre cas, j’ai plutôt l’impression que vous avez besoin d’une avance de trésorerie pour votre SARL ou d’un prêt personnel et je ne pense pas que votre besoin relève de l’intervention d’un courtier. Je vous conseille donc de contacter la banque dans laquelle vous avez votre compte professionnel. A bientôt !

      Répondre
  2. Iris

    J’ai entendu dire que l’idéal pour une demande de crédit, c’est d’avoir un apport personnel qui équivaut entre 10 et 20 % du montant de l’investissement. Est-ce que c’est vrai ?

    Répondre
    1. Investimmob (Auteur de l'article)

      C’est pas faux si tu souhaites assurer rapidement ton financement auprès des banques. Mais sache qu’avec 5% à 10% c’est également possible mais tu risques de passer un peu plus de temps sur ton financement !

      Répondre
  3. Iris

    Pour le moment, si je ne me trompe pas, je suis encore à 8% ! Je pense que c’est mieux d’atteindre au moins les 10 % avant de lancer notre projet immobilier.

    Répondre
  4. Pingback: Modulation de prêt immobilier : pourquoi et dans quel cas faut-il le faire ?

  5. Pingback: Investissement immobilier à Barcelone : attention très bonne idée !!

  6. Pingback: Apport personnel : combien mettre pour son investissement ?

  7. Pingback: Bilan chiffré de mon premier investissement parisien à 7% de renta !

  8. Pingback: L'histoire de mon premier investissement à Paris en 6 étapes !

  9. Etant moi même courtier, je vous rejoins sur votre article. A mon sens, l’élément primordial dans le choix de son courtier est la relation humaine et les conseils que ce dernier pourra vous apporter lors des échanges que vous aurez avec lui. Une recommandation permet de conforter cet aspect.

    Répondre
    1. Investimmob (Auteur de l'article)

      Merci pour ton commentaire Arnaud !

      Répondre
  10. Pingback: Investir dans l'immobilier à Barcelone - Agency3 Hunters

  11. Pingback: Consultants et auditeurs : la stratégie pour être rentier à 35 ans !!

  12. Pingback: Investissement locatif : comment rater son financement !?

  13. Aline

    Bonjour, je recherche un courtier pour m’accompagner dans le financement de mon deuxième investissement locatif. Je suis très intéressée par l’opportunité d’obtenir votre contact, ou autres références de courtiers spécialisés dans l’investissement locatif que vous pourriez avoir. En vous remerciant par avance de votre retour!

    Répondre
    1. Investimmob (Auteur de l'article)

      Bonjour Aline,
      Je viens de vous envoyer un email !
      Sylvain

      Répondre
  14. Pingback: Holding immobilière - Quels avantages et inconvénients ?

  15. Hélène

    Bonjour Sylvain,

    Merci beaucoup pour votre article.

    Je serais également intéressée d’avoir les coordonnées de votre courtier.

    En vous remerciant par avance de votre retour.

    Bonne journée,

    Hélène

    Répondre
    1. Investimmob (Auteur de l'article)

      Bonjour Hélène,
      Je viens de vous envoyer un email 😉
      Bonne journée !
      Sylvain

      Répondre
  16. Maria

    Bonjour Sylvain,

    Merci pour vos articles qui sont une mine d’or!

    Je souhaiterais également , si possible, avoir le contact de votre courtier!

    Merci d’avance!
    Maria

    Répondre
    1. Investimmob (Auteur de l'article)

      Bonjour Maria,
      Merci !
      Je viens de vous envoyer un email 😉
      Bonne journée,
      Sylvain

      Répondre
  17. Pingback: Plus value en LMNP - Comment la calculer sans se tromper ?

  18. Pingback: LMNP au réel - Les calculs de votre comptable enfin expliqués !

Laisser un commentaire